Adidas Superstar Mangahere

Cette année, les chasseurs de record s’appellent Denis Kimetto et Tsegay Kebede. Ces deux brillants représentants de leur discipline présentent des CV bien fournis. Le premier, un Kenyan de 30 ans arrivé deuxième du marathon de Berlin en 2012, avec un chrono de 2 h 04 min 16 s pour ses débuts la distance, a déjà remporté les marathons de Tokyo et de Chicago (2013), où il a établi, en 2 h 03 min 45 s, la quatrième meilleure performance de tous les temps..

Quelle est sa motivation ? « Se mettre au service des autres. La France m’a beaucoup donné, j’ai envie de lui redonner », assure t il. « Quand on a été un champion de son statut, l’après, c’est compliqué. Puisqu’il est depuis longtemps entendu que le sexe peut être un article marchand, pourquoi ne pas le faire fructifier en Bourse? L’idée trottait depuis quelques années déjà dans la tête de Beate Uhse, petite dame fripée de 79 ans et grande commerçante du sexe en Allemagne. Elle sera réalité d’ici à quelques jours. Environ 8,8 millions d’actions de la société Beate Uhse (décorées chacune de trois pin up, l’une nue et deux en maillot) sont à souscrire depuis hier.

Dont les relations avec Courbis sont exécrables. Question de pouvoir sur le club. Courbis exigeait un poste de manager général. Selon lui, le montage en question aurait permis à la banque de réaliser dans son dos une plus value dont il a été exclu. Dans sa version des faits, la banque aurait négocié la vente d’Adidas pour 4,4milliards de francs à Robert Louis Dreyfus en la dissimulant sous une option d’achat, qu’elle lui aurait cachée. Le tout pour empocher la différence plutôt que de la donner à l’homme d’affaires.

L’une des parades trouvées par les grandes marques pour contrer cette double vague ? Produire pour eux, sans s’en vanter auprès du public. Le producteur de papiers Kimberley Clark, le fabricant de films photographiques Agfa ou le yaourtier Yoplait, parmi d’autres, produisent tous pour des MDD ou des marques premiers prix. En pharmacie, le médicament de marque cède une place croissante aux génériques, ces copies conformes vendues sous le nom scientifique de la molécule une fois le brevet de l’original tombé dans le domaine public.

Animé par le seul désir d’exercer le pouvoir. Myope, donc incapable d’entrevoir un avenir qui soit à la hauteur des nécessités du Bien Public. Menteur, hypocrite, ce Sganarelle s’agite sur les tréteaux de la société du spectacle afin de recueillir les applaudissements des crédules, des naïfs, des coglione.

Répondre