Adidas Superstar Manga Yureka

Une seule habitude d’avant avait perduré: la lecture assidue des Inrockuptibles. Jadis snobino dépressif, le magazine s’affichait désormais maniaco consumériste. Les anciens amis de Jean No s’étaient naturellement laissés porter par l’époque. Essentiellement des représentants du continent africain. Plus fort encore, Samaranch, lors de la session extraordinaire qui exclut les corrompus, obtient la confiance de ses troupes à une majorité écrasante: 86 voix pour, 2 contre, 1 bulletin nul. Dans leur livre les Seigneurs des anneaux (2), les journalistes allemands Thomas Kistner et Jens Weinreich rapportent qu’au soir de ce vote digne d’une république bananière, Samaranch était accueilli au Lausanne Palace, fief des olympiocrates, par Alex Gilady, membre israélien du CIO, avec un bouquet de 89 roses: 86 rouges symbolisaient les fidèles du président, 3 jaunes les brebis galeuses.

L’ancien ministre de François Mitterrand, qui se dit aujourd’hui victime de l' »Etat socialiste », a vu les fronts judiciaires se multiplier ces dernières semaines. Depuis le 13 septembre, il est aussi visé par une information judiciaire pour fraude fiscale, après deux plaintes de Bercy. L’enquête, confiée au juge financier Serge Tournaire, porte sur la régularité de ses déclarations fiscales postérieures à l’arbitrage rendu en juillet 2008..

Cette ironie très Couture, on la retrouve chez Shirtology où des brutes, coiffées de catogans Marie Chantal, arborent d’ineffables transparences. Shirtology transgresse les codes du soir féminin pour un prêt à porter homme tout en fluidité. T shirt col bénitier, court paréo de Chantilly, cache coeur en jersey de soie: un hiver réservé aux nuits calfeutrées du Mathis Bar..

Reprise du message précédent :Quelques observations issues des derniers roulages (vacances en famille début avril, petite arsouille hier avec rootx), l’AMG ayant désormais dépassé les 7000km :En résumé, c’est toujours autant le kiffEn utilisation familiale, rien à redire. Faut rester honnête, malgré les capacités affichées sur la brochure, le coffre se retrouve vite ras la gueule : 1 poussette canne McLaren, une grosse valise Delsey, 2 grands sacs souples Longchamp, 1 sac de sport Adidas, puis des sacs de manouche à gauche à droit pour remplir les derniers espaces dispos. Il reste encore le sac de jeux des filles qui vont sous les pieds de l’aînée mais plus pour longtemps.

Quand on travaille pour une marque de sportswear de ce niveau là, on se rend compte qu’il y a très peu d’acteurs et qu’ils s’affrontent tous sur le terrain technique, explique la styliste anglaise. Et je voulais avoir accès à cette technologie. Aujourd’hui si on veut avoir une belle apparence, autant que ce soit de façon plus responsable..

Répondre