Adidas Superstar Manga Ultra Violent

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,43%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,39% et le Stoxx 600 de 0,4%.Les futures sur indices new yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,25% à 0,4% après le repli de mardi ( 0,68% pour Dow Jones, 1,02% pour le Nasdaq).Le compartiment européen des matières premières affiche la plus forte progression sectorielle (+1,33%) après une série d’indicateurs économiques chinois meilleurs qu’attendu: la production industrielle, notamment, a augmenté de 7,2% en rythme annuel sur la période janvier février, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une progression de 6,1%La hausse de 1,4% du cours du cuivre et celle de 1,05% de celui du nickel favorise les groupes miniers Antofagasta (+2,56%) et Anglo American (+2,53%), qui bénéficient en outre d’avis favorables de Goldman Sachs.Si la tendance est à la hausse en Europe, la journée avait mal commencé pour les actions: la Bourse de Tokyo a cédé 0,87% et celle de Shanghai 0,57%, les marchés asiatiques s’inquiétant des informations selon lesquelles, après l’acier et l’aluminium, Donald Trump veut imposer des droits de douanes sur des importations en provenance de Chine susceptibles de représenter jusqu’à 60 milliards de dollars (48,5 milliards d’euros), principalement dans les hautes technologies et les télécommunications.ADIDAS ET PRUDENTIAL EN NETTE HAUSSECette nouvelle menace potentielle est venue s’ajouter à l’incertitude créée mardi par le limogeage inattendu du chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, remplacé par le directeur de la CIA, Mike Pompeo.Sur le marché des changes, le dollar, qui a perdu 0,6% sur les trois dernières séances face à un panier de devises de référence, n’en regagne que 0,06%.L’euro, lui, à 1,2380 dollar, est pénalisé à la fois par le chiffre inférieur au consensus de la production industrielle en zone euro et par des déclarations de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), expliquant que cette dernière avait besoin de signes supplémentaires de la remontée de l’inflation avant de remettre en cause sa politique monétaire « patiente, persévérante et prudente ».Ces propos ont brièvement fait repasser le rendement du Bund allemand à dix ans sous 0,61%. Le dix ans américain, lui, évolue juste en dessous de 2,85% dans l’attente des chiffres mensuels des prix à la production aux Etats Unis.Côté actions, Adidas bondit de 9,94% après le relèvement de ses prévisions de résultats et l’annonce d’un important programme de rachats d’actions.Egalement entouré, l’assureur britannique Prudential prend 6,25% en réaction à l’annonce d’une vaste réorganisation qui doit aboutir à une scission en deux entités distinctes, pour séparer les activités européennes du reste du groupe.A Paris, Iliad reprend 0,79% après avoir cédé près de 10% mardi en réaction à ses résultats annuels.A la baisse, le géant espagnol du prêt à porter Inditex, maison mère de Zara, cède 2,56%, le marché sanctionnant un recul plus marqué qu’attendu de ses marges sur le trimestre novembre janvier.La chute la plus spectaculaire est pour le groupe belge de services postaux BPost, qui s’effondre de 19,51% après avoir raté le consensus au quatrième trimestre.Le marché pétrolier profite des indicateurs chinois, qui relance les flux d’investissement vers les marchés de matières premières: le Brent reprend 0,45% à 64,93 dollars le baril, le brut léger américain 0,76% à 61,17 dollars.LE POINT sur les changements de recommandations à Paris:Les valeurs à suivre à Wall Street:GMT INDICATEUR PRIODE CONSENSUS PRCDENT12h30 Ventes au détail février +0,3% 0,3%12h30 Prix à la production février +0,1% +0,4% sur un an février +2,8% +2,7%14h00 Stocks des entreprises janvier +0,6% +0,4% 2018 Thomson Reuters.Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters.

Répondre